KEIM Peintures

Trois hommes, figures marquantes de leur époque, ont contribué au lancement de cette fantastique découverte que constituent les peintures minérales KEIM : Johann Wolfgang von Goethe, le Roi Louis 1er de Bavière, et le dernier et non le moindre, le chercheur A.W. Keim qui mit au point ces peintures. La base de cette invention de 1878 repose sur un savant mélange de silicate de potassium liquide et de pigments minéraux. 

keim

Résultat : une peinture inégalable pour sa qualité, sa durabilité, son effet protecteur et sa luminosité. Il existe aujourd’hui des peintures originales datant du siècle dernier. Des façades en Suisse telles que l’Auberge « Weißer Adler » à Stein am Rhein, les Hôtels de Ville de Schwyz (1891), d’Oslo (1895), de Traunstein (1891) en sont des preuves impressionnantes.

geschichte_awkeim_08

A.W. Keim, le pionnier des peintures minérales

Au Moyen Age, le liant des peintures minérales KEIM, le silicate de potassium liquide, existait déjà sous le nom de « liquor silicium », mais il manquait encore de moyens de production et d’exploitation. En 1768, Johann Wolfgang von Goethe espérait déjà beaucoup de ses essais sur le silicate de potassium. Dans le 8e tome de « Poésie et Vérité », il écrit : »Ce qui m’a beaucoup préoccupé pendant un moment, ce fut l’obtention de la liquor silicium par fusion de galet de quartz et d’alcali se présentant sous forme d’un verre transparent liquide qui fond à l’air… »

Cependant les réflexions de Goethe ne purent aboutir à une réalisation pratique et c’est le Roi Louis 1er de Bavière qui lança l’important travail de recherche d’Adolf Wilhem Keim. Ce monarque, amateur de beaux arts, était tellement enthousiasmé par les fresques à la chaux d’italie du Nord, qu’il voulut les introduire dans son royaume de Bavière. Malheureusement, le climat au nord des Alpes, plus rude, eût tôt fait de détruire ces chefs d’oeuvre. C’est ainsi que Louis 1er de Bavière demanda aux scientifiques bavarois de mettre au point une peinture ressemblant au badigeon à la chaux mais ayant une durabilité plus grande.

Ce sont les peintures minérales KEIM qui apportèrent la réponse la plus convaincante à cette demande. La nouveauté de la découverte de A. W. Keim réside dans la combinaison intime de la peinture et de la maçonnerie. L’amélioration constante des propriétés des produits ainsi que leur adaptation aux différents types de maçonneries ont depuis permis à KEIM de consolider sa position de leader mondial dans la fabrication des peintures minérales.